Astuces pour monter vos lab informatique

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais vous expliquer ou plutôt vos données quelques astuces pour monter vos lab informatique système afin de pouvoir réaliser les différents tutoriels disponibles sur le site.

Ce tutoriel devrait particulièrement intéressé les étudiants qui veulent découvrir et tester les différentes technologies.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, vous n’avez pas besoin d’avoir un vrai serveur comme l’on peut avoir en entreprise, il vous faut seulement un ordinateur avec suffisamment de RAM et d’espace disque pour stocker les ordinateurs virtuels et un Hyper-V.

Je vais maintenant vous expliquer comment mes environnements de tests (lab) sont montées et pourquoi.

Le matériel

Comment je vous l’ai expliqué au-dessus, vous aurez besoin d’un ordinateur fixe de préférence (les performances sur les portables sont pas toujours au top) avec les caractèrisques suivantes (minimun) :

  • Un disque ou une partition avec un minimum de 200 Go d’espace disque pour le stockage des ordinateurs virtuels.
  • 16 Gb de RAM mini idéalement 32Gb
  • Un processeur supportant la virtualisation avec 4 cœurs mini.

Ceci est la config mini afin de pouvoir monter un environnement de LAB, si vous avez plus c’est cool 🙂

Logiciels

Maintenant que nous avons le matériel, nous allons passer à la configuration logicielle, pour le LAB.

En système d’exploitation, on va dire que vous avez Windows 10 et idéalement une version Pro afin de pourvoir utiliser Hyper-V.

Concernant Windows 10, afin d’optimiser les accès disques, je vous conseille de désactiver le service Windows Search et de passer les deux commandes ci-après pour optmiser votre Windows. La première commande désactive les nom courts et la seconde la date de dernier accès aux fichiers.

fsutil behavior set disable8dot3 1
fsutil behavior set disablelastaccess 1

Configuration d’Hyper-V pour le LAB

Dans cette partie, je vais vous expliquer comment je configure Hyper-V.

Le gros de la configuration se concentre sur la partie réseau avec la création de deux commutateurs :

  1. Commutateur en réseau externe lié à une carte sur le réseau afin d’avoir Internet
  2. Commutateur en réseau privé pour le réseau des machines virtuelles du LAB.

Machine virtuelle routeur

Comme vous avez pu lire au dessus j’utilise 2 commutateurs virtuelles, afin d’avoir Internet pour les VM, je configure une machine virtuelle en tant que routeur pour faire le pont entre les deux réseaux et ce qui me permet de garder une isolation.

En ressource je lui alloue 2CPU et 2Go de Ram

Mise en place du routage sous Windows Serveur

Configuration des ordinateurs virtuels

On va maintenant parler des configurations des ordinateurs virtuels, en lab vous n’etes pas obligé de respecter les configurations.

Afin d’écononomiser l’espace disque, configurer des disques dynamiques.

Pour les contrôleurs de domaines 2CPU et 2GO de Ram vont largement suffire.

Pour une ferme RDS en LAB voici ce que vous pouvez appliquer :

  • Broker 2CPU / 2Go de Ram
  • Accès Web + Passerelle RDS : 2CPU / 2Go de Ram
  • Hôtes : 2 CPU / 2Go de Ram x 2
  • Ordinateur client Windows 10 : 2CPU / 2Go de Ram

Si on fait un calcul des ressources necessaires pour faire un lab d’une ferme RDS avec la machine routeur, vous avez besoin de 12CPU et 12 Go de Ram.

Avec un ordinateur qui a 16 Go de Ram, il est possible de monter une infra RDS de Lab.

Dans la cas où vous voulez tester plusieurs technologies et que vous n’avez pas assez de ressource penser à éteindre les ordinateurs virtuels que vous n’avez pas besoin.

Pour les ordinateurs clients surtout Windows 10, pensez à désactiver le service d’indexation qui consomme beaucoup de ressource au niveau des disques.

Conclusion

Maintenant à vos Lab 😉 et surtout ne pas hésiter à supprimer toutes les VM (sauf le routeur) et refaire l’infra.



Comments are not currently available for this post.